chaos-team

Je vous avais déjà parlé des deux comparses à l’occasion d’article sur Block 109 et ses extensions et  – faudrait d’ailleurs que je me bouge un peu pour vous présenter la suite car suite il y a et pas des moindres ! – bref je vous ai déjà parlé d’eux et bien voilà, ils reviennent ! Une nouvelle série d’action spectaculaire et bien ficelé, Chaos Team ! La série nous avait été présenté il y a de cela un an, lors du festival d’Angoulème 2012, avec pour l’occasion un chapitre hors série sous forme de fascicule comics, retraçant le combat d’un béret vert contre un Alien et ça dégommait déjà sa mamie ! S’en est suivit une prépublication en octobre-novembre des premiers chapitres. La suite, le début du second volume, est ici (http://www.label-vinwatt.fr/). Un petit résumé pour la forme :

 

 

cover-chaos-team-tome-1

Près de 4 ans après une frappe extra-terrestre qui a détruit la majorité des forces armées et mis à genoux les gouvernements des différentes Nations du globe, la Terre n’est plus qu’un vaste terrain de jeux pour ses nouveaux maîtres, anciens mafieux, criminels ou autres fanatiques religieux. Ces derniers, devenus désormais de véritables seigneurs de la guerre font appel à une entreprise de mercenaires : Blackfire Industries. C’est dans cet environnement de chaos et de guerre que nous découvrons la Chaos Team, une unité de mercenaires liée à Blackfire et dirigée par John Clem, en mission de protection à Grenade, auprès du nouveau Pape. [Résumé éditeur]

 

Donc un résumé qui envoi du lourd ! Plein de promesses de grand spectacle, d’action et de testostérone. Mais pas que ! Vincent Brugeas nous offre, une fois n’est pas coutume, un scénario intelligent et bien ficelé, bourré de rebondissements sans tomber dans la surenchère coutumière du genre. Chacun des personnages de l’équipe est intéressant (avec de la vrai profondeur dedans, comme dans un fondant au chocolat, ni trop cuit, ni trop cru), on se découvre de l’empathie pour ces derniers, perdus dans un monde redevenu sauvage ou la loi du plus fort règne. L’intrigue est bien menée et prend de l’épaisseur au fil des chapitres. Le lecteur, malmené par le talent de Vincent pour le cliffhanger, n’aura d’autre choix que dévorer chaque volume. Heureusement qu’une prépublication régulière ménage nos nerfs durement touchés. Les promesses sont tenues, un scénario qui envoi le bois !

01-thumb

Graphiquement Ronan Toulhoat tient le choc avec un dessin toujours plus abouti d’album en album. Les décors, en prises de vues réelles retouchées à l’ordi, apportent un réalisme et une dynamique plus qu’intéressante. Les jeux de couleurs parviennent à crée des ambiances très cinématographique. Et la mise en page bien construite et survitaminé nous plonge dans l’action tout en gardant une réelle cohérence – et c’est loin d’être toujours le cas en BD.

193602_10151115052661708_2045557149_o

Pour résumer Chaos Team est une BD d’action pêchue et intelligente comme on en voit pas tout les jours alors n’hésitez pas ! Avec un premier tome sortie début février et un second prévu pour la rentrée les auteurs mettent le paquet, ce serait con de pas en profiter.