Je vous avais manqué ? Après une longue absence du à une "jaiautrechoseàfairalgie" me voici de retour pour une nouvelle rubrique : les Brèves. Une série de mini critiques en vrac, une section pour parler rapidement de BD que j’ai aimé ou non.

Pour tout dire, je fais partie d’un comité de lecture BD, on se distribue des bouquins, on les lit et on en parle, alors bim! Je vous en parle aussi. Mais brièvement parce qu’il y a pas que du bon… loin de là !

 

Arg ! C'est trop bien !

 

Vivre vieux et gros, les clés du succès - Michel Plée (Leslie Plée)

186843_c

 

Michel Plée, c'est le chat de Leslie Plée, dans ce bouquin Michel nous donne ses trucs et astuces pour vivre vieux et gros en tant que chat domestique. Une bande dessinée très sympathique, Michel est un personnage à la fois irritant et attachant, comme tous les chats. Les chats et leurs propriétaires se retrouveront tout à fait dans cette méthode de développement personnel à destination de nos amis les chats.

 

gauldgoliathcover

Goliath - Tom Gauld

On connait l'histoire de David contre Goliath, enfin la version de David. Ici nous découvrons une tout autre facette du récit avec la vision du coté des Philistins et de Goliath en particulier. L'auteur conte une vision absurde et poétique de l'épisode biblique, avec un Goliath gigantesque mais doux comme un agneau contraint par l'ambition de son capitaine. Moderne et graphiquement hyper épuré, Goliath est magistral. Sélectionné aux Eisner Awards 2013.

 

1268_couv

Freaks' Squeele : Funérailles, 01 - Florent Maudoux

Comme son nom l'indique, cette nouvelle série est un spin-off de Freaks’ Squeele, et nous retrace l'histoire de Funérailles, le mystérieux professeur de la Faculté des Études Académiques des Héros (F.E.A.H.). L'origine de ses mutilations est rapidement expédiée pour nous emmener dans une histoire passionnante et complètement autonome. Le dessin de Florent Maudoux est toujours superbe (peut-être même davantage), le scénario quant à lui nous plonge dans un monde plus sombre que celui de Freaks', les personnages sont attachants et l'auteur aborde des thématiques plus profondes. Funérailles se situe un léger cran au dessus de la série mère notamment grâce à un scénario solide, bien qu’un peu convenu.

 

Couv_190497

Flash Gordon : intégrale, 01 - Alex Raymond

Embarqué de force, avec Dale Arden, par le professeur Hans Zarkov dans une fusée de son invention, Flash Gordon s’écrase sur la planète Mongo où il devra affronter le terrible Empereur Ming, tyran sans merci. Ce premier tome réunit les Sunday strips en couleurs parus de 1934 à 1935.

Alex Raymond réalise Flash Gordon dès 1934, autant dire que l'objet est légèrement daté, néanmoins on ressent dans les décors et les costumes quelque chose d'innovant. Les graphismes se rapprochent de la gravure de par l'aspect réaliste et fouillé du dessin. Malgré l'imagination graphique que déploie Raymond ont ressent les contraintes du format hebdomadaire, l'action omniprésente empêche de réellement s'attacher au personnage, chaque vignette pourrait être une page, voir un chapitre, en elle-même.

Toujours est-il qu'avec Flash Gordon, Alex Raymond pose les bases de la bande dessinée super-héroïque moderne. Il en inspira plus d'un et notamment un certain George Lucas pour son Star Wars.

  

Vraiment pas mal !

 

album-cover-large-19767

Darkroom : Mémoires en noirs et blancs - Lila Quintero Weaver

En 1961, Lila a cinq ans, lorsque sa famille quitte l'Argentine pour s'installer à Marion, Alabama où elle découvre la réalité du Sud ségrégationniste. Un ouvrage sur l'époque et sur le quotidien de cette jeune argentine qui a du mal à trouver sa place. Entre noirs et blancs, l'incompréhension de cette jeune fille/femme pour le monde qui l'entoure. Un véritable témoignage.

 

Couv_190587

Le voile des ténèbres - El Torres et Gabriel Hernandez

En revenant dans la ville de son enfance, une détective privée, dotée de la capacité de voir les morts, se retrouve piégée au milieu de ténèbres envahissantes. Un thriller fantastique angoissant, sombre à souhait. Graphiquement efficace et malgré un scénario parfois un brin obscur, on  se délecte de cet univers macabre et aux personnages glaçants.

 

Couv_187279

Do androids dream of electric sheep ?, 01 : Dust to dust - Philip K. Dick, Chris Roberson et Rober Adler

A la suite de l’ultime Guerre Mondiale, les androïdes sont devenus une menace, il faut donc les éradiquer. Dans l'univers de Philip K. Dick, un polar à suspense en deux parties, davantage manichéen que l'œuvre mère, on est néanmoins happé par l'intrigue. J’attends la seconde partie, histoire de voir si l'ensemble tient le choc et si la conclusion sort le titre de ses faiblesses scénaristiques.

 

 

Couv_191164

Les aventuriers de la mer, 01 - R. Hobb, Alwett, Dimat, Vincent

D’un caractère indépendant et intrépide, Althéa Vestrit rêve de commander un jour Vivacia, le vaisseau aux particularités magiques de sa famille. En attendant, elle déambule sur son pont librement et sans se plier aux ordres de son beau-frère chalcédien, Kyle Havre, capitaine en l’absence de son père malade. Revenue à Terrilville, elle espère bien que tout rentrera dans l’ordre, mais de terribles nouvelles l’attendent qui vont bouleverser son destin et celui des siens…

Dans la collection "Cherche futur" Soleil adapte des textes de fantasy contemporaine. Avec les aventuriers de la mer, les auteurs parviennent bien à retranscrire les relations entre les personnages ainsi que le caractère de chacun, les sympathies et antipathie que l'on éprouve dans le roman, sont les même, avec la même force. En deux mots, une bonne adaptation qui n'empêche tout de même pas de lire la fabuleuse série de Robin Hobb.

 

Johnny Red, 01 : l'envol du faucon - Tom Tully et Joe Colquhoun

album-cover-large-19576

Johnny Redburn est un apprenti pilote, expulsé de l'armée britannique après un incident avec son supérieur, en pleine seconde guerre mondiale. Il s'engage alors dans la marine marchande à bord d'un navire d'approvisionnement. Lorsque son convoi est attaqué par l'aviation allemande, il voit là le moyen de se racheter en le protégeant. Suite à divers péripéties il se retrouve leader d’un groupe d’aviateur russe.

Joe Colquhoun le dessinateur de "la guerre selon Charlie" revient avec Johnny Red, superbement réalisé en noir et blanc, une mise en page originale bien que de premier abord un peu chargée. On entre dans les aventures de Johnny et de son zinc progressivement pour ne plus en démordre. Un récit de guerre captivant et intelligent.

 

CVT_Le-trou_5730

Le trou - Oyvind Torseter

Un drôle de personnage venant d’emménager dans un nouvel appartement y découvre un trou dans le mur. Un trou qui bouge, se déplace et devient vite obsédant ! Une série de petites trouvailles pour un objet tout à fait intéressant ! Un trou dans le livre, un trou sujet du livre. Un véritable jeu autour du média, on s'attendrait à plus, l'auteur survole son sujet ce qui m'empêche d’avoir littéralement adoré, ça et le prix un peu excessif de l’ouvrage.

 

Couv_185355

Hoodoo darlin' - Léonie Bischoff

Dans le bayou, Adèle est de longue date l’élève de Siméon, le vieux maître vaudou. Et s’impatiente, ne voyant toujours pas se concrétiser sa succession. Désobéissant à Siméon, Adèle le suit, à son insu, jusqu’au cœur du monde surnaturel, y introduisant du même coup de graves déséquilibres. Pour apaiser les grands esprits Adèle doit réussir une épreuve.

Une histoire envoutante, servit par un graphisme simple et des couleurs superbes apportant une atmosphère crépusculaire et chaude comme l'on peut s'imaginer le bayou. Bien que classique l'histoire est dynamique et bien menée. Une bonne surprise !

 

album-cover-large-19607

Rolqwir - Cardonna et Torta

Emissaire du siècle des lumières, le chevalier Jean de Rolqwir doit apporter la civilisation au pays du soleil levant... qui n'a absolument pas besoin de lui.

Une quête humoristique déjantée, bourrée de gags, par les auteurs de la BD Noob. Des graphismes sympathiques et couleurs dynamiques, un ensemble très à la mode, des gags à la pelle, un cocktail qui peut vite devenir indigeste. Ici il m'est difficile de trancher, tantôt drôle tantôt lourd, dense et bavard, charme ou faute de goût ? Rolqwir malgré son nom à coucher dehors reste une aventure agréable qui se laisse lire.

Couv_190886

Creepy 02 - Collectif

Recueil d'histoires publiées entre 1964 et 1983, dans le magazine underground Creepy. Réalisé par un collectif d'auteurs tous plus talentueux les uns que les autres, Delirium réédite ces perles rares scénarisé pour la plupart par Archie Goodwin et illustrés par des auteurs tels que Frank Frazetta, Steve Ditko, Toth, John Severin.

 

Couv_196694

 

Le panthéon des stars du rock : Années 60/70 - Alex Bochard

 Une petite histoire du rock, via quelques unes de ses plus grandes stars, 5 ou 6 petites biographies traitées avec humour. Une BD légère qui conviendra à l’amateur de rock tendance année 60/70.

 

Mouais, bof...

Couv_188331

 

Les indégivrables : Les manchots ne prennent pas de gants - Xavier Gorge

Dessins d'actualités parus dans le monde depuis 2011, ce recueil est inégal, rarement drôle, et très souvent daté dans le temps. Regroupé par thématique cela devient carrément indigeste. On notera néanmoins que c'est sur les thématiques les plus éloignés de l'actualité que les indégivrables s'en sort le mieux. A éviter quand même.

album-cover-large-19149

 

Les fables de l'Humpur, 01 - Bordage et Roman

Les fables de l'Humpur est adapté du roman éponyme de Pierre Bordage, la BD reste très proche de l'ouvrage original, néanmoins ce qui marchait dans le roman, le travaille sur la langue notamment, fonctionne ici nettement moins bien et rend l'ouvrage trop classique et sans saveur. Attention je dis pas que cette BD est mauvaise, juste qu’elle n’atteint pas les qualités de l’œuvre originale, elle reste une histoire d’aventure correct, mais qui passe à coté de l’essence du roman.

53921502_10744044

 

 

Boulard, 01 : En mode cool - Mauricet et Erroc

Pour les amateurs de la série les profs. Les autres passez votre chemin y a rien à voir !

melodie-de-l-univers-clair-de-lune

 

 

La mélodie de l'univers - Kim Soo-Ji

Losse voyage à la recherche de sentiments humains afin de sauver son étoile mourante suite à une expérience qui a mal tourné. Un manhwa dynamique et tout en couleur qui ne parvient pas à masquer ses faiblesses tant scénaristique (peu compréhensible) que graphique.